738 922 €
/ 600 000 €
4699 donateurs
137 équipes
1753 coureurs
Actualités
« Extra-ordinaire » bilan, à l’issue d’une 13e édition-record de Glisse en Coeur !
20 Mar 2022 - Personnalités

 

 

C’est en effet sur un double exploit que vient de s’achever cette 13e édition de Glisse en Cœur, au Grand-Bornand (Haute-Savoie). Car en plus d’avoir dépassé de loin l’objectif initial de 600 000 euros de dons pour MeeO (pour « Mon Ecole Extra-Ordinaire »), cause 2022, en signant un chèque final de plus de 729 016 euros au profit de cette structure expérimentale permettant la scolarisation, à Annecy, d’une cinquantaine d’enfants dont les troubles du neuro-développement (autisme, haut potentiel, etc.) empêchent tout parcours scolaire « classique », l’événement caritatif de la montagne française s’est même payé le luxe, pour la 1ère fois de son histoire, de réunir les 600 000 € visés avant même le top-départ des 24h de ski du week-end… dépassant d’autant plus le seuil symbolique des 3 millions d’euros de dotation remis à douze causes en tout, depuis le lancement de l’événement en 2008 au Grand-Bornand.

UN CHEQUE RECORD DE 729 016 € pour MEEO…

729 016 € partagés – et c’est une autre première – avec l’association Aïna, Enfance & Avenir parrainée par Laurent Voulzy, et qui œuvre entre autres à la scolarisation des enfants malgaches, selon le souhait cher à la directrice-fondatrice de MeeO Félicie Petit, qui n’aura eu de cesse de rappeler, dans le contexte que l’on sait, que « la générosité n’a pas de frontières »…

…et UN GLISSE EN COEUR plus rassembleur que jamais

De cette 13e édition édition extra-ordinaire en tous points, on retiendra notamment les 32 272 km à ski réalisés par les 135 équipes au départ de la course samedi à 14h, soit quasiment l’équivalent d’un tour du monde, sur une seule piste et en 24h. Plus rassembleur que jamais, Glisse en Coeur aura également fourni son lot d’instant forts, dont la rencontre entre Charles, 11 ans ce dimanche, enfant suivi par MeeO, avec son idole Yannick Noah, dont seule l’écoute de ses chansons parvient à l’apaiser quand cela ne va pas…, la fringante Georgette, 97 ans, doyenne de la course à ski cette année, assurant deux runs à tandemski sous les couleurs du CIAS du Grand Annecy, l’énergie des DJ d’Ofenbach électrisant la course en nocturne, « fraîchement » rentrés de leur tournée américaine… après que Yannick Noah, à l’enthousiasme communicatif, ait quitté la scène en plein concert pour fendre la foule, pieds nus et à même la neige, et toper avec les skieurs dévalant la piste…

Un bilan d’autant plus inespéré, après deux ans d’arrêt forcé par la crise sanitaire liée à la Covid-19, qui renforce Glisse en Cœur dans son statut de premier événement caritatif à ski de France, « apte à déplacer des montagnes fort de cette incroyable générosité, cette solidarité propre aux montagnards et aux marins », selon Isabelle Pochat-Cottilloux, directrice de l’Office de tourisme du Grand-Bornand, et organisatrice de Glisse en Coeur, en référence aux quatre skippers du dernier Vendée Globe, dont son vainqueur Yannick Bestaven, Arnaud Boissières, Maxime Sorel et Manu Cousin, qui ont brillé par leur générosité tout le week-end, ainsi qu’aux équipes du Vendée Coeur, déclinaison maritime de Glisse en Coeur et « petit frère » assumé, qui prendra le relais les 18 et 19 juin prochain aux Sables d’Olonne, toujours en lien avec des causes liées à l’amélioration du parcours de vie des personnes touchées par l’autisme.

Partager cet article